Accueil

« Le pastoralisme regroupe l’ensemble des activités d’élevage valorisant par un pâturage extensif les ressources fourragères spontanées des espaces naturels, pour assurer tout ou partie de l’alimentation des animaux »

Définition de l’Association Française de Pastoralisme

L’Association Française de Pastoralisme existe depuis 1984. Elle favorise les échanges, la mise en réseau entre tous les acteurs du pastoralisme.

Elle a pour but de promouvoir la modernité du pastoralisme dans ses dimensions scientifiques, techniques et culturelles, et d’apporter une expertise collective auprès des instances en charge des politiques relatives aux activités pastorales.

Pour répondre à ces objectifs, l’AFP met en réseau les acteurs du pastoralisme grâce à des outils de partage : animation, rencontres, séminaires et revues. Elle coordonne également des groupes de réflexion nationaux.

L’AFP fonctionne grâce au travail bénévoles des membres de l’association, notamment les membres du Conseil d’Administration présidé par Bruno Caraguel, et des bénévoles volontaires.


Le pastoralisme en France

C’est une activité de production : élevages allaitants pour la viande ou laitiers pour le lait avec transformation en fromages éventuelle. La laine fait aussi partie des productions pastorales. Elle utilise des surfaces pastorales proches des sièges d’exploitation (parcours et estives locales) ou s’organise à l’échelle régionale ou interrégionale en ayant recours aux transhumances estivales ou hivernales. La relation homme / animal / nature est la clef de voute du système d’élevage pastoral, qui s’appuie sur des races animales adaptées avec un bon niveau de domesticité, sur la complémentarité des milieux et des ressources pastorales pour satisfaire les besoins d’un troupeau en production tout en préservant la qualité et la richesse de ces milieux et le renouvellement des ressources.

En France, le pastoralisme est considéré d’intérêt général par le Code Rural, il se caractérise par :

  • La diversité des systèmes d’élevage concernés (ovin, bovin, caprin, équin) ;
  • L’étendue et la diversité des milieux naturels pâturés (estives de haute montagne, parcours méditerranéens, milieux humides de Camargue ou des Marais Atlantiques…) ;
  • La qualité de ses productions directes (agneaux labels, fromages AOC…).
  • La capacité à générer des productions indirectes (culture, tourisme, paysages, attractivité des territoires…)

Les alpages, estives et parcours de montagne font vivre 60 000 exploitations, soit 18 % des élevages de France (vaches, brebis, chèvres et chevaux) et 22% du nombre total des animaux. L’ensemble de ces exploitations représente 5,4 millions d’Ha, dont environ 1,5 millions sont constitués d’estives, d’alpages et de parcours de montagne. (Pour mémoire : France métropolitaine = 55 millions d’hectares ; Agriculture Française = 28 millions d’hectares). Ces élevages sont principalement situés en zones de montagne mais aussi sur les marais côtiers.

La Loi pastorale de 1972, une base législative unique en Europe

  • Groupement Pastoral (GP) : structure collective d’éleveurs qui permet de regrouper les troupeaux et gérer en commun les espaces pastoraux.
  • Association Foncière Pastorale (AFP) : forme d’association syndicale de propriétaires de terrains à vocation agropastorale.
  • Convention Pluriannuelle de Pâturage (CPP) : contrat de location régi par le Code Civil. Nombreuses dispositions locales définies par arrêté préfectoral et application adaptée aux espaces pastoraux.

En 2012 : environ 1000 Groupements pastoraux regroupent plus de 5500 éleveurs. 350 AFP rassemblent 33 000 propriétaires et 205 hectares.

NB : Il n’existe pas de base de données nationale sur le pastoralisme en France. Les données proposées par l’AFP sont issues de compilation de données recueillies auprès de ses membres pouvant dater pour certaines de 2012.

Ouvrages

Activités pastorales et dynamiques territoriales
Quelles articulations ? Quelles synergies ?


Partageant l’espace avec de nombreuses activités, le pastoralisme est observé sous l’angle du développement territorial
L’Agroécologie. Du nouveau pour le Pastoralisme ?

En quoi le concept d’agroécologie peut-il s’appliquer au pastoralisme, et que pourrait-il apporter aux élevages agropastoraux ?…
Pastoralismes d’Europe : rendez-vous avec la modernité !

1er mars 2012, Paris : célébration des 40 ans de la loi pastorale française, avec des représentants du pastoralisme européen…
L’eau des troupeaux en alpages et sur parcours

Préoccupation majeure de notre temps, la ressource en eau est cruciale pour l’abreuvement des troupeaux…
Espaces pastoraux, espaces de productions agricoles

Malgré leurs multiples utilisations, les espaces pastoraux restent des espaces de productions agricoles. Retour aux fondamentaux…
La rusticité : l’animal, la race, le système d’élevage ?

Pas si simple, la rusticité ! Une notion subjective, un choix, une projection, une intention sur l’objet, de la part de celui qui l’énonce…
Pastoralismes et entomofaune

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir des relations entre pastoralisme et insectes, entre grosses et petites bêtes…
Sciences sociales. Regards sur le pastoralisme contemporain en France

Entre l’approche technicienne et les expertises des sciences sociales, une complémentarité garante de la pérennité économique et culturelle du pastoralisme…
Le pastoralisme en France à l’aube des années 2000

Tous les aspects du pastoralisme français, traités par une cinquantaine de spécialistes… Un ouvrage de base !…

Les Actions de l’AFP

L’Association Française de Pastoralisme favorise la mise en réseaux des acteurs par la publication d’une revue semestrielle le Pastum, et  par l’organisation d’événements majeurs d’échanges que sont les Rencontres Nationales et le Séminaire.

En cette année 2019,  avec le soutien du programme CASDAR 2015/2020 du Ministère en charge de l’Agriculture, le programme des actions  :

  • Les travaux du Groupe de Travail prospectif sur les activités pastorales continuent avec deux thématiques cette année,

– Les habitats de petite faune de montagne et les activités pastorales, suite aux travaux du Groupe Technique National Agrifaune, avec en ligne de mire le séminaire 2019

–  ” Eleveurs et Bergers, des métiers en évolution”, une réflexion qui démarre pour 2019/2020 avec des ateliers adhérents le 11 juin 2019

  • Deux bulletins PASTUM (printemps, automne), et l’édition des Actes, en hors série PASTUM, suite au séminaire 2018, sur l’économie agro-pastorale
  • du 18 au 20 septembre: la Rencontre Nationale des acteurs du pastoralisme dans les Pyrénées Orientales
  • en novembre : un séminaire annuel de l’AFP sur les habitats de petite faune et les activités pastorales

Les événements de l’année passée :

Les Rencontres Nationales en Ardèche, du 12 au 14 septembre 2018

De la complémentarité des systèmes à la valorisation des produits

Programme des Rencontres

Le pastoralisme ardéchois @G. GRIVEL CA07

Le Séminaire du 7 décembre 2018 à Montpellier,

L’économie agro-pastorale revisitée
Formes et conditions de développement de systèmes combinant création de richesse et d’emplois et entretien des écosystèmes

Présentation du Séminaire

Rejoignez-nous

L’Association Française de Pastoralisme est une association loi 1901.
Présidée par Bruno CARAGUEL (FAI).
L’AFP fonctionne grâce au travail bénévoles des membres de l’association, notamment les membres du Conseil d’Administration, et des bénévoles volontaires.

L’adhésion est ouverte à l’ensemble des acteurs du pastoralisme.

Ainsi l’AFP se nourrit de la diversité de ses 200 adhérents : éleveurs, bergers, monde de la recherche (CIRAD, IRSTEA, INRA…), les services techniques (services pastoraux, chambre d’agriculture…), les centres culturels (Maison du berger, Maison de la transhumance etc.) les collectivités territoriales, les gestionnaires d’espaces naturels etc.

Cette diversité est représentée par un Conseil d’Administration de 19 membres.

Présentation de l’AFP

Pour rejoindre le réseau AFP :